Un voyage en Écosse

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Marie Chaissac - Las faldas de Gaston in Barcelona
gaston-in-barcelona-ecosse

Aujourd’hui nous découvrons le beau voyage de Céline en Écosse !


Je vais parler de mon dernier voyage, qui était une courte escapade de quelques jours en Ecosse sur l’île d’Arran. Une traversée d’une heure de ferry est nécessaire pour atteindre cette ile du sud de l’écosse sur la côte Est.

Un lieu que tu as adoré

Ce que j’ai aimé, c’est l’atmosphère globale de l’ile, j’y suis allée en novembre, c’est sinistre et beau à la fois, les tons des paysages sont dorés car les feuilles des arbres et la lande fanent, mais les forêts et certains bords de routes sont vêtus de mousses épaisses d’un vert intense. L’humidité piquante de l’extérieur est compensée par la chaleur des intérieurs écossais, que ce soit dans les guest houses aux mobiliers cosy et boisés ou dans les pubs dont le large choix de whisky fait tourner la tête du visiteur amateur.

Ta rencontre avec les locaux

Dès le premier soir nous avons fait la connaissance d’un familier du pub du coin,  Jimmy.  Cet Ecossais, qui semble approcher la soixantaine est venu il y a 15 sur Arran pour travailler à la rénovation d’un restaurant, l’ile lui a tellement plu qu’il y est resté. En partageant quelques verres, il nous a indiqué des parcours de randonnée à faire et nous a parlé de sa vie sur l’ile  – tout en restant assez mystérieux sur ce qu’il fait—«  quand j’ai besoin de travailler je travaille et puis après je m’arrête, je vais pêcher ». Il vient notamment parfois échanger sa pêche de maquereaux contre  un diner au pub.

Un plat que tu as aimé

Le Haggis, panse de précis farcie, viande hachée cuisinée épicée, j’en ai mangé tous les jours. Le black pudding, boudin noir aux flocons d’avoine est savoureux aussi.

Une expérience ou une activité

Arran est une ile petite mais avec une belle diversité de paysages,  la randonnée y est donc une activité privilégiée.  En raison de la météo hivernale, certains sentiers emblématiques de l’ile étaient interdits d’accès, nous avons tout de même pu faire quelques parcours dont deux qui menaient à des cairns et des cercles de pierres datant du néolithique.  Le contexte est particulier : une météo sombre et venteuse, un paysage de lande désertique (en novembre les randonneurs sont rares), la vision de ces pierres posées là par des  hommes et des femmes il y a des milliers d’années à des fins d’inhumation et de culte…  Tout cela peut donner une sensation de vertige par rapport au temps et être finalement très dépaysant. Pas étonnant que l’Ecosse soit la source de tant de légendes !

Un vêtement, une paire de chaussure ou un accessoire

Evidement les bonnes chaussures de rando et le coupe-vent.

 @tous.tes : envie d’une petite escapade sur une île déserte ?

 

 

 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email